• Les migrants

    Les migrants

     

    Les migrants

     

    Ils arrivent sur les plages

    Avec leur sac à dos 

    Dans leurs yeux brillent le gris 

    D’un ciel qui n’est pas beau

    Ils quittent une terre

    Le berceau de leur âme

    Pour trouver la misère

    Devant nos brise-lames

     

    La guerre détruit leurs racines

    Ils arrivent sans identité

    Ils sont comme tous ces anonymes

    Qui n’ont plus de foyers

     

    Ils sont à nos portes

    Leur destin entre nos mains

    Et comme des feuilles mortes

    Nous les repoussons encore plus loin

     

    Pourtant, comme moi, ils rêvent

    De paix et d’amour

    Et n’attendent qu’une trêve

    Pour organiser leur retour 

     

    Ils attendent sur les plages

    Guettant l’horizon

    La peur au ventre et plein de courage

    Que leur ciel redevienne beau !  

     

    M.H (Michèle Hardenne)

     

    24/02/2016

     

    « Foire du livre de Bruxelles février 2016Un petit brin de bonheur »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 27 Mars 2016 à 11:33

    Bonjour Michèle 

    Que faire face à tant de détresse ????? Les gens ont peur de l'inconnu ils deviennent aigris et parfois méchants

    Mais j'espère toujours à un monde meilleurs

    j'espère que tu vas bien 

    bon dimanche de Pâques 

    bisous 

    2
    Michèle
    Lundi 28 Mars 2016 à 12:08

    Gros bisous Fanette,

     

    en attente du printemps pour voir des mines moins grises ;)

     

    Passe d'excellentes fêtes de Pâques !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :